Le métier d’un artisan matelassier est un métier moins médiatisé. Et pourtant, si on dort si bien la nuit sur son matelas, c’est bien grâce au savoir-faire d’un matelassier. Mais en quoi consiste ce métier et quelles sont les compétences requises ?

Artisan matelassier : un métier de l’art

La fabrication d’un matelas est un métier comme les autres. Mais on le considère souvent comme étant un métier de peu d’intérêt. Pourtant, derrière la qualité des matelas se cachent des artisans aguerris aux services de notre confort et de notre sommeil. Chaque jour, un matelassier doit veiller au bon confort des dormeurs en concevant des matelas de qualité. Comme tous les métiers d’art, toutes les tâches sont réalisées par les mains. Ce qui signifie qu’un matelassier n’utilise pas que sa tête pour façonner un matelas mais aussi ses yeux d’artistes et ses deux mains. Ainsi, un matelassier exerce un métier d’art. Il doit être issu d’une ou de plusieurs formations en artisan et métier d’art. Comme il doit réaliser diverses opérations comme la couture, le capitonnage ou le plissage et bien d’autres encore. C’est donc un métier qui mérite tous les éloges. Aussi, si on veut avoir un exemple de création, cliquez ici pour voir le litier simmons. Un matelassier est celui qui créer et façonne les matelas en tous genre. Il peut aussi créer un matelas sur mesure adapté à la taille d’un lit ou à la morphologie d’une personne. Il peut également s’occuper de sa réparation lorsqu’il est dans un piètre état.

Les compétences d’un matelassier

Un matelassier doit détenir plusieurs compétences que ce soit pour le métier d’artisan et de l’art qu’en compétences techniques. En effet, un matelassier doit suivre les bonnes bases et devenir tapissier, décorateur, menuisier et même couturier avant de devenir un véritable matelassier. Car oui, si on veut réussir dans ce métier, il faut être un véritable artisan polyvalent. Pour fabriquer un matelas, on doit savoir coudre, faire du capitonnage, faire une découpe, du plissage, du cardage et même du rembourrage. Il doit disposer suffisamment de connaissance sur les différentes matières textiles, sur les matériaux de garnissage et sur l’assemblage de la pièce. Un matelas de bonne qualité résulte alors d’un grand savoir-faire d’un matelassier. Les compétences doivent être alors techniques mais aussi esthétique. Suivre une formation de base en artisan et métier d’art est donc de rigueur pour exceller dans cet art.

Les formations à suivre pour devenir un matelassier

Pour devenir un matelassier, il faut détenir les bonnes bases en métier d’art. Ainsi, il est important d’obtenir un certificat d’aptitude professionnel en tapissier d’ameublement. Ensuite, il doit se perfectionner pour décrocher un Brevet technique. Malgré tout, un matelassier doit continuer à s’entrainer jusqu’à ce qu’il maitrise son métier. C’est en forgeant que l’on devient en effet forgeron. C’est l’expérience qui qualifie un bon matelassier et pas ses diplômes. Il est donc important de suivre les tendances et d’évoluer en fonction des nouvelles technologies. Ainsi, un matelassier doit faire ses preuves que ce soit dans la fabrication d’un matelas que dans la finition de ce dernier. Il doit être apte à répondre aux attentes des gens modernes et à leur budget.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici